Créations

Nous ne sommes pas libres. Et le ciel peut encore nous tomber sur la tête. Et le théâtre est là pour nous apprendre d’abord cela.» Antonin ArtaudImaginez que nous vivions dans une utopie. Imaginez un monde où 98% des humains travaillent pour servir les 2% restants. Un monde où tout se décide sans nous. Un monde où l’humain désespéré, par son quotidien, se met à rêver en regardant une boîte où tout un univers s’anime. Et dans cet univers, tout est beau, parfait, drôle, esthétique, somme toute, immortel. C’est utopique, n’est-ce pas? Et pourtant… Balcon(s), est parti de cette réflexion. Du rapport réalité / fiction. Notre balcon est un lieu unique où se déroulent plusieurs drames, histoires, espoirs irréels, empreints d’une utopie réelle. C’est le lieu où Roméo et Juliette tentent de vivre cet amour impossible mais également celui où Mussolini, Ceausescu, apparaissent au peuple. Il est donc par excellence un lieu politique. Pour cette création originale j’ai sélectionné deux textes, qui seront mélangés, entrelacés, l’un français, l’autre roumain. “Le Balcon” de Jean Genet et “Repetabila scena a balconului”(”La répétable scène du balcon”)de Dumitru Solomon.Tout comme le thème de ces pièces, Balcon(s), est en soi un projet, une belle utopie menée par une équipe motivée et talentueuse qui a pour seul but, la réalisation de cette rêverie commune. Car si l’utopie est issue de l’irréel, de l’illusion, le théâtre en est le parfait exemple. Création en recherche de partenaires, résidences et financements.

CUT

Résumé :
Pourquoi aller chez un spécialiste quand un lieu d’aisance peut convenir parfaitement à la chose ?

Un dialogue à quatre voix sur la féminité, la sexualité et leur découverte.

L’analyse en toute commodité de la femme et de son univers intime, dans une comédie à la fois

poétique, engagée et libérée.

Plus besoin de regarder par le trou de la serrure, elles vous ouvrent la porte !
Avec : Sarah Labhar, Iuliana Neagu, Raluca Nechita et Codrina Pricopoaia
Mise en scène : Dominique Fatacciol

“Le monde sans fin” est un one-woman show, une biographie comique et un guide de voyage à travers le développement de l’identité sexuelle d’une femme américaine dans les années 1980 aux Etats-Unis. Cette pièce se veut une véritable machine à remonter le temps avec aux manettes Holly, qui nous ballade depuis ses émouvantes aventures d’enfance dans le Michigan, jusqu’à sa vie d’artiste adulte à New-York.Le travail d’Holly Hughes explore les notions de « sexes », et fait voler en éclats le tabou de l’hypocrisie sexuelle le plus honnêtement du monde, avec beaucoup de tendresse et d’humour.“Le monde sans fin”, soit un monologue important dans la vie de l’auteur qui retrace sa vie, son passé ainsi que celui de sa mère, femme charismatique au destin exceptionnel, piégée dans les travers d’une époque et par les circonstances de la vie.À travers d’une mise au point sur son passé et son enfance, Holly évoque son attachement à ses racines, à cette mère qui lui a permis de définir sa sexualité et d’envisager sa relation à l’Art.e cette satire douce-amère, dynamique et bouleversante, naît une complicité, une réelle interaction avec le public, souhaitées par l’auteur qui raconte son histoire avec humour et générosité.

Six comédiens, tous sexes confondus, vous embarquent dans une aventure dense, en quête de préjugés, clichés et autres idées reçues. Une joyeuse ménagerie où le rire est une nourriture de choix. Pour accorder cet improbable orchestre, le public pourra tirer au sort l’ordre des scènes. Mais pas de panique, nous avons bloqué les issues de secours. Pour faire court, Opéra Panique ce n’est pas l’Opéra de Paris, c’est autre chose ! « Heureusement chacun a le droit de choisir sa folie… »
Avec : Aitor Bourgade, Brieuc Le Guern, Luliana Neagu, Codrina Pricopoaia, Chloé Renaud, Geoffroy Vernin.
Mise en scène : Codrina Pricopoaia et Dominique Fataccioli – Création lumière : Leslie Horowitz – Illustration : Pierre Courtia

Première création jeune public de la Compagnie Galante, Samy grandit est un spéctacle à partir de 4 ans, écrit et mis en scène par Sarah Labhar et Iuliana Neagu.
Samy est un petit garçon de huit ans, qui adore jouer et qui déborde d’imagination.
Il vit dans le bâtiment B, de la cité des Lilas avec ses parents qui le couvent un peu trop. Parfois, Samy a peur de ne jamais grandir, tant ses parents le traitent comme un bébé.
Un jour, il décide de braver les interdits car sa théorie est qu’on grandit mieux quand on est libre. Il se lance alors dans des aventures fabuleuses, encouragé par sa soeur imaginaire, Sophie. Au rythme d’un piano magique apparu dans le placard interdit aux enfants, nos deux héros vont voyager du Pays des Bêtises au Pôle Nord en un claquement de doigt, sans oublier le potager de Monsieur Boyaux, expert en “bien grandir”. Samy apprend à affronter ses peurs et à faire face à une grande nouvelle, qui fera de lui un grand frère.